Ici, Installation in situ, 2017

ailleurs.jpg
plusloin2.jpg
ombresjpg.jpg

Ce «poème d’espace» est né d’une volonté de créer une relecture poétique de la pièce. Il propose d’établir un dialogue physique et mental entre l’architecture et le spectateur, en rythmant la déambulation du corps par des jeux de creux et de pleins. Le texte devient donc habitable, et adopte une spatialité évoluant selon le point de vue. La composition oriente la déambulation, proposant un regard criique sur le pouvoir  ’assignation du discours sur les masses : en utilisant le lexique du voyage pour le détourner de son contexte d’origine, l’installation évoque les codes publicitaires et le mobilier urbain qui peuplent notre environnement sensoriel afin de conditionner les comportements.